Région Réunion

Accueil > Environnement > Faune Marine

Faune Marine

Des études poussées au maximum de l’état de l’art … permettant de définir le dispositif de maîtrise des risques le plus pertinent


Durant le chantier :

Des impacts forts pendant 4 ans, mais discontinus, surtout avec le viaduc (battage, forage = hausse des distances d’effets physiologiques) donc …

… Des mesures préventives favorables à toutes les espèces …

… Accompagnées de la gestion du risque accidentel : protocole spécifique en cas d’échouage (cf. mémoire complémentaire)

Après le chantier :

perte d’habitat liée à l’infrastructure : pas significative pour le Grand-Dauphin de l’Indo-Pacifique (cf. histogrammes ci-après), au regard :
De l’aire de répartition naturelle de la population locale (220km² = eaux côtières réunionnaises)
De l’aire vitale minimale (20km²)
De l’aire vitale moyenne (70km²)
De l’aire vitale maximale (120km²)

retour sur zone des populations : niveau de connaissance générale sur ce sujet limité, mais des retours d’expériences positifs (cf. mémoire complémentaire)

Photos

Documents joints